SANTÉ

Bien dans son corps, bien dans sa tête!

13 avril 2016
bien

Hello les jolies curly!

J’espère que vous vous portez bien. Aujourd’hui, on se retrouve avec un nouvel article un peu particulier. Comme vous le savez (ou pas), j’utilise beaucoup de produits naturels et BIO pour entretenir mes cheveux et ma peau. Mais sur le long terme, je me suis rendue compte que ce n’était pas suffisant et qu’il fallait probablement revoir mon alimentation et mon type de consommation. Mais par où commencer? Un peu perdue, j’ai questionné deux de mes bloggeuses préférées!  J’ai nommé: HEALTHY AND HIRLY et MONTRETOURAUXSOURCES!

CDINSTAGRAM-e1440367561582

4229

Elles ont gentiment accepté de répondre à mes questions et croyez moi, elles sont de très bon conseil!

BONNE LECTURE LES CURLY! 😄

  • Quand avez-vous commencé à changer vos habitudes alimentaires ? (Depuis combien de temps ?)

-H&G: Cela fait environ 2 ans que j’ai changé mon alimentation.

-MRAS: Il y a maintenant deux ans et demi.

  • Quel a été le déclic ? Quel est l’élément qui vous a incité à changer votre alimentation ?

-H&G: Je suis beaucoup l’actualité et il est vrai qu’à cette période, il y avait beaucoup d’articles et de documentaires concernant la santé et la malnutrition. Je lisais un peu partout que les fast-foods, les bonbons, chips ou chocolat provoquaient des maladies et je me suis dit qu’il était temps que je préserve ma santé pour mon bien. Je me suis rendue compte que mon alimentation n’était pas bonne et que je devais contrôler mon mode de vie et adopter des habitudes plus saines pour mon bien.

-MRAS: Il y en a eu plusieurs à vrai dire, mais on va dire que la première cause a été mon acné. Apres avoir tout essayé comme produits cosmétiques ou médicaments, j’ai compris que je soignerais mon acné par mon alimentation. À partir de là, j’ai soigné également mes douleurs d’estomac et d’intestin. En fait j’ai compris que tout était lié, ma mauvaise alimentation me donnait des maux de ventre, ce qui provoquait un déséquilibre hormonal et digestif et ce déséquilibre était la cause de mon acné.  Je dirais donc que le déclic a été mes petits problèmes de santé.

  • Votre entourage fait-il, lui aussi, attention à son alimentation ? Ou bien est-ce une décision personnelle et vous êtes seule à avoir choisi ce régime de vie ?

-H&G: Je suis la première à avoir changé mon alimentation à la maison. Au début, je donnais des conseils à mon entourage pour faire comprendre que la santé c’est important mais aussi pour que mes parents comprennent qu’ils doivent changer également leur manière de faire les courses : privilégier les fruits et les légumes. Petit à petit, ils ont commencé à acheter des aliments plus sains : du pain gris par exemple ou plus de fruits.

-MRAS: C’est une décision totalement personnelle que j’ai pris. Ma famille ne fait pas vraiment attention à son alimentation hormis mon père, un de mes frères et une de mes sœurs (sachant que nous sommes neuf enfants  J ). J’ai fait ce cheminement toute seule, malgré beaucoup de mauvaises remarques de mon entourage, je suis persuadée d’être sur la bonne voie !

  • Vos changements se limitent-ils à l’alimentation ou bien vous utilisez également des cosmétiques biologiques également par exemple ?

-H&G: J’utilise également plein de produits naturels pour mes cheveux et ma peau. Le maquillage dans le monde du bio n’a pas encore fait ses preuves. Étant blogueuse depuis deux ans, j’ai eu l’occasion de tester pas mal de cosmétiques naturels et bien que certains cosmétiques soient aussi efficaces que les cosmétiques plus connus, je continue d’utiliser du maquillage de marques connues. Cela dit, en ce qui concerne les soins de la peau ou des cheveux, je n’utilise QUE du naturel : des huiles, des shampoing bio, … Je fais également beaucoup de sport car je considère que pour mener une vie plus saine, il faut évidemment pratiquer une activité physique.

-MRAS: Il faut savoir que mon retour au naturel s’est d’abord exprimé au niveau des cosmétiques. Ma grande sœur déjà se faisait beaucoup de masques à base d’argile et d’huiles. Puis, en grandissant j’ai eu envie de fabriquer mes cosmétiques maison et d’acheter des produits cosmétiques avec des compositions irréprochables. Depuis quelques mois je m’intéresse aussi à l’écologie, l’agriculture ect. Je suis donc en perpétuelle réforme, petit à petit j’avance vers la source 😃

  • Pratiquez-vous également une activité sportive régulière ou bien vous contentez-vous de soigner vos repas et les aliments que vous consommez ?

-H&G: J’essaye d’être assez assidue et de me rendre assez souvent à la salle de sport pour dépenser. Il m’arrive aussi d’aller courir en extérieur quand le temps le permet. Pour moi, adopter une vie saine ce n’est pas seulement manger convenablement, c’est aussi prendre soin de soi, faire du sport, avoir une hygiène correcte et transmettre ses connaissances aux autres (avoir un impact positif sur les autres). Je pense aussi que pour avoir une vie saine, il faut manger de tout. Je ne conçois pas un mode de vie sain avec QUE des salades. Pour moi, il faut manger de tout, savoir aussi craquer de temps en temps pour ne pas craquer en une fois. Manger sainement ce n’est pas se priver mais mieux manger. Les écarts sont permis, il faut juste avoir la force de s’arrêter.

 -MRAS: Le sport est très important pour moi, bien avant mes changements alimentaires. C’est une évidence. Quel que soit l’activité physique, c’est indispensable pour notre santé ! Pour beaucoup de femmes, c’est surtout pour perdre du poids et garder la ligne. Personnellement, je fais du sport pour décompresser, c’est d’abord pour mon moral. C’est aussi important pour notre santé cardiaque, mon objectif personnel est d’augmenter mon endurance.

  • Vous sentez-vous mieux dans votre corps depuis que vous avez débuté ces changements ?

-H&G: J’ai remarqué d’énormes changements même sur ma peau et mes cheveux ! Comme quoi, se tartiner de produits ne sert à rien ! L’alimentation joue un rôle fondamental sur notre apparence… Physiquement, je me sens mieux et plus en forme !

-MRAS: La réponse est simple : lorsque je fais moins attention à ce que je mange, mes soucis de santé recommencent ! Alors oui, mes changements alimentaires m’ont apporté beaucoup de bien, je me sens mieux dans mon corps et dans ma tête.

  • Vos habitudes de consommation et d’achat ont-elles changé également ? Consommez-vous moins ? Dépensez-vous moins pour un panier moyen mensuel ?

-H&G: Pas forcément, je ne trouve pas que je consomme moins ou plus. Rien n’a changé à ce niveau là. Manger sainement ne veut pas dire se ruiner. Manger bio c’est bien mais simplement manger des fruits et des légumes, c’est plus que suffisant. Je ne trouve pas que pour avoir un mode de vie sain il faille aller dans des magasins bios. On peut continuer à faire ses courses n’importe où en achetant que des produits bons pour la santé.

-MRAS: Oui bien sûr, quand on change d’alimentation, on change aussi notre manière de faire les courses. Je choisis des produits avec le moins de transformation, avec le moins d’ingrédients, et surtout sans sucres ajoutés ! Je consomme aussi moins, en particulier la viande, pour moi c’est un vrai problème cette surconsommation de viande : un problème de santé public mais aussi écologique.

  • Lorsque vous faites vos courses, faites-vous attention à ce que les produits que vous achetiez soient vendus dans des packagings biodégradables ? Vous sentez-vous responsable des changements climatiques ? Essayez-vous de respecter l’environnement ?

-H&G: Je m’efforce de faire attention à cela car je respecte l’environnement et il est vrai que des packagings biodégradables sont beaucoup plus intéressants pour moi que des packagings simples. Je pense que l’Homme en général est responsable du changement climatique mais je pense aussi que l’homme est intelligent et qu’ensemble nous arriverons à remédier à ce problème.

-MRAS: Malheureusement il n’est pas toujours évident d’acheter des produits dans des packagings biodégradables mais quand c’est possible je n’hésite pas. Quand je dois faire des petits trajets, j’essaie de les faire à pieds et non en voiture. Nous sommes tous responsable de l’état de notre planète. Il faut rappeler que c’est nous qui avons besoin de la Terre et non l’inverse, donc si notre planète ne va pas très bien, c’est nous qui en payerons le prix !

  • Tous ces changements concernant votre alimentation et plus globalement votre hygiène de vie, ont-ils contribué à votre bonheur actuel ? Y’a-t-il eu des conséquences psychologiques positives ? En résumé vous sentez-vous mieux dans votre tête depuis que vous êtes mieux dans votre corps ?

-H&G: Oui, beaucoup mieux ! Les produits gras ne sont pas forcément bons pour le moral. C’est une erreur de dire que la glace ou les fast-foods aident à lutter contre la dépression. Moi je pense que pour lutter contre la dépression, il faut simplement faire un travail sur soi, se sentir plus fort, courir ou faire du sport pour penser à autre chose… Le bonheur n’est pas seulement dans l’assiette mais dans notre mental, à nous d’avoir des ondes positives et de penser positif !

-MRAS: Oui sans aucun doute. Je cuisine avec le sourire et avec plaisir. En fait c’est tout une hygiène de vie, toute une philosophie de vie qui vous fait changer de lunettes de vue. Votre regard sur vous, sur les autres, sur les animaux et la nature change totalement et vous voyez beaucoup plus clair. Le puzzle se forme peu à peu, le brouillard se dissipe et vous voyez le bout, la finalité de tout cela, de notre existence : celle de vivre en harmonie avec la Création.

  • Avez-vous un conseil à donner à ceux et celles qui souhaitent changer leurs habitudes de consommation pour X raisons ?

-H&G: Le conseil que je donne à tous mes abonnés c’est de commencer par de petits changements. Pour changer son mode de vie, il ne faut pas tout arrêter du jour au lendemain, il faut petit à petit inclure des bonnes habitudes et en supprimer des mauvaises. Par exemple, remplacer les sodas par de l’ea puis mettre quelques légumes dans son assiette et se mettre au sport. Si l’on change tout TOUT DE SUITE, l’on craquera tôt ou tard et cela serait même pire qu’au début. Ne pas se priver et remplacer certaines choses pour en supprimer d’autres. Vous aimez les frites ? Très bien, faites les au four et rajoutez une petite salade à côté. Vous adorez les biscuits et les bonbons ? Et bien mangez-en moins qu’avant… Petit à petit avec des changements minimes, vous vous rendrez compte que votre corps a plus besoin de bonnes choses que de sucreries. Exemple : j’étais une accro au Coca Cola et j’ai arrêté depuis deux ans mais un jour, j’étais invitée et je n’avais pas d’autre choix que du coca, j’en ai bu une gorgée et j’ai été étonnée par la quantité de sucre, j’avais l’impression de boire du sucre avec un peu d’eau. Aujourd’hui, je me rends compte que la seule et unique boisson qui me rafraîchit même en hiver, c’est l’eau ! Vous connaissez cette sensation de se réveiller à 3h du matin avec la soif dans la gorge ? Et à ce moment il n’y a que l’eau qui puisse vous soulager, et bien c’est exactement ce que je ressens au quotidien. Plus aucun jus et plus aucune autre boisson ne peut me rafraîchir et calmer ma soif. En gros, commencez par de petits changements et vous vous rendrez vite compte que votre corps réclamera des choses saines…

-MRAS: Oui, je dirais qu’au début c’est très dur surtout lorsque votre entourage n’est pas vraiment derrière vous ! La première chose à faire c’est de s’instruire et de vous informer sur les problématiques liées à la surconsommation industrielle, aux cosmétiques à base de pétrochimie, l’élevage intensif, l’agriculture intensive ect… Ensuite, votre changement doit se faire progressivement et selon vos moyens. Si vos changements ne vous apportent pas de bien être, alors c’est que votre méthode n’est pas la bonne. Le but être de vivre mieux avec vous-même mais aussi avec les autres !

Alors, les curly, quelques habitudes à changer? On s’y met quand? 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply