SANTÉ

Le Coca-Cola: un poison sucré.

5 juillet 2016
coca

« Purée, qu’est-ce qu’il fait chaud! Je rêve d’un coca bien frais avec des glaçons! Là, maintenant, tout de suite! »

Qui ne s’est jamais dit ça au moins une fois dans sa vie? (En tout cas, pas moi!)

Au dîner, au déjeuner, parfois même au petit déjeuner (oui ça m’arrivait parfois, j’suis sûre que toi aussi), au goûter, à l’avant-goûter, à l’après-goûter (tu connais pas?), bref, cette boisson faisait quasiment partie intégrale de mon quotidien: quelle tristesse!

Pourtant, voilà bientôt un an que je n’en ai pas bu! Et tu sais quoi? Cela ne me manque pas! Pas même une seule seconde.

Laisse moi t’expliquer le pourquoi du comment. Pour commencer, désolée si tu as longuement été amoureuse de cette boisson mais, ce que tu t’apprêtes à lire risque de fortement te dégoûter de celle-ci. « Et j’suis même pas désolée! »

C’est parti!

Je ne sais pas si tu as déjà fait attention mais, souvent sur les étiquettes qui relatent tous les ingrédients des produits que l’on achète en grande surface, il y a des chiffres et des lettres (pas l’émission hein), des sortes de noms de codes impossibles à déchiffrer quand on ne sait pas ce que c’est.

Et bien, c’est aussi le cas pour le Coca! Attend, je te montre:

ingrédients

Ce sont des additifs. Celui que j’ai entouré est appelé « colorant caramel », un faux caramel quoi.

Le E150d est un colorant et qui, en jargon scientifique est nommé: 2MI et 4MI qui sont des colorants  cancérigènes.

La couleur du coca est la réaction chimique entre le sucre, l’ammoniaque (tu sais le machin qu’il y a dans les colorations pour cheveux vendues en grande surface, le truc qui pue là…ben c’est ça) et le sulfate (rien qu’ça !). Le tout mélangé à haute température !

Résultat ? Cancer du poumon, du foi, leucémie, tiroide…

Difficile d’y échapper malheureusement car, il est présent dans énormément de produits que l’on achète au quotidien. Il suffit de jeter un œil à ses placards ou à son réfrigérateur! Je te laisse donc le soin de le faire, une fois la lecture de cet article terminée. 🙂

Mais ce n’est pas tout! Oui parce que, chez Coca on ne nous dit pas tout (les petits filous!) ! Alors, en faisant quelques petites recherches, j’ai découvert (enfin, c’est pas moi qui l’ai découvert mais j’ai appris quoi) qu’il y avait également de l’E950!

« Mais c’est quoi? »

C’est un édulcorant qui est 200 fois plus sucré que le sucre lui-même ! T’entends ?? (Enfin…TU LIS ??) DEUX-CENT FOIS ! Si c’est pas un truc de fou, c’est quoi alors?

Normalement, dix minutes après avoir bu une canette de Coca, tu devrais vomir d’écoeurement, vu la quantité de sucre ingurgitée. Mais l’acide phosphorique contenu dans le soda t’en empêche. Au bout de 20 minutes, ton pancréas va sécréter de l’insuline en masse, tandis que 20 minutes plus tard, la caféine contenue dans le Coca va dilater tes pupilles, faire bondir ta pression sanguine, alors qu’au même moment s’opère un rejet de sucre dans ton sang.

Après 45 minutes, ton corps va se concentrer à produire de la dopamine.  Jean-Marc Dupuis, le rédacteur en chef de Santé Nature compare cette réaction à celle retrouvée lorsque l’on prend… de l’héroïne (au secours…). Enfin, une heure après avoir consommé un Coca, ton niveau d’énergie, physique ET mental, chute dramatiquement.

Cholestérol, cancer, maladies du poumon, hypoglycémie et j’en passe, voilà ce que les gens « achètent » en pensant acheter quelque chose d’inoffensif!

Attend, j’ai pas fini! Il y a également de l’aspartame qui est un additif alimentaire présent dans la rubrique des additifs à éviter! Oui mam’zelle!

  • L’aspartame (E951) est à l’origine de pas moins de  92 troubles et maladies comme: Alzheimer, cancer, tumeur, diabète et même la dépression ! Tu t’rends comptes ?

Voici un petit schéma des différents composants de ladite boisson histoire d’y voir un peu plus claire:

info-coca

Maintenant, à toi de juger.

Ah, je t’ai pas dit !

Tu peux même nettoyer tes toilettes avec du coca, c’est un excellent décapant (Et oui, en buvant du Coca, tu décapes aussi ton petit estomac le pauvre.) et un très bon désinfectant! Tu peux aussi détartrer ta bouilloire, nettoyer la rouille et même dissoudre un steack (mais ne va pas gâcher un steak, il ne t’a rien fait !). Il dégraisse même aussi bien que le Cilit Bang ! « Merci  » à l’acide E388 /330 !

Mais si t’adonner à ce genre d’expériences ne te branche pas plus que ça, tu peux tout aussi bien continuer à en boire hein… Mais bon, à tes risques et périls…

Si tu es curieuse de savoir à quoi d’autre peut servir cette petite boisson, je t’invite à regarder cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=6FqmitTvDFI

Alors, chère curly, si tu es une inconditionnelle accro à cette boisson, je t’entends déjà me dire « Bah moi j’en bois depuis des années, il ne m’est encore rien arrivé! » J’entends bien. Cependant, sache que ton corps en souffre et que tu n’es à l’abri de rien.

Rien ne sert de continuer à en consommer si tu connais les risques qui en découlent! Sauf si tu es du genre à penser que « Faut bien mourir de quelque chose, YOLO, blabla… ». Dans ce cas, libre à toi.

Le mot de la fin? Buvez de l’eau…beaucoup d’eau.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply